le gin, son histoire et sa fabrication

 

 

Histoire-gin-alcool
Histoire-Gin

 

 

Histoire du Gin

 

L’invention du Gin peut être créditée à Arnaud de Villanova, un médecin érudit de son temps, qui au 13e siècle, voulant créer un remède miracle, une « Eau de vie », commença la distillation d’alcool de grains avec des baies de genévrier.

 

Les baies de genévrier étaient connues pour avoir de nombreuses vertus médicinales.

 

 

Histoire-du-gin-alcool
Arnaud de Villanova

 

 

 

Donc l’utilisation de cette « Eau de vie » était dans un but purement médical et non récréatif si je puis dire, de ce point de vue, nous pouvons affirmer que ce sont les Hollandais qui au 16e siècle, ont inventé le spiritueux que l’on connait aujourd’hui sous le nom de Gin.

Ils l’ont baptisé à l’époque « Genever », le Genièvre, un alcool aromatisé aux baies de genévrier.

 

 

 

Histoire-gin-fabrication
Baies de Genévrier

 

 

Il faut savoir qu’à cette époque les Hollandais faisaient partie des premiers grands explorateurs, commerçants et importateurs d’épices qui allaient entre autres être utilisées pour aromatiser leur genièvre.

 

 

Imaginez au 16e siècle, ces navires revenant d’ Inde, qui accostait sur port de Rotterdam avec des épices inconnues, des fruits exotiques jamais vus, et plus incroyable encore des poteries et des tableaux avec ces peuples en dessin.
Imaginez donc, comme cela devait être fascinant d’expérimenter les odeurs de ces épices d’un autre monde, de goûter des aliments dont on ignorait même l’existence et de savoir que des gens comme cela existent quelque part dans ce monde avec ces visages, vêtements et coutumes totalement différents des notres.

 

 

Qu’elle devait être la surprise des gens de l’époque allant faire leur marché et découvrant tout cet inconnu et ce qu’ils ont dû ressentir, c’est fascinant !

 

 

C’est quelque chose à notre époque qu’on ne pourra jamais ressentir, à moins que des vaisseaux spatiaux nous ramènent des aliments et objets extraterrestres ! 🙂

 

 

Gin-histoire-
Epices-Gin

 

 

J’ai quelque peu vriller, revenons en au gin  🙂

 

 

Les Hollandais commencent donc à aromatiser leur alcool avec ces épices associées à la baie de genévrier et en a créé ce qu’ils ont appelé le Genever (Genièvre)

 

Le « Gin » vient de ce mot, les Anglais ont transformé le Genever en Geneva et puis abrévié en Gin.

 

Les Anglais appelaient le genièvre le « Dutch Courage », en effet ceux-ci engageaient des mercenaires Hollandais pour faire leur sale boulot militaire, car ils étaient réputés pour être très efficaces et particulièrement agressifs au combat, les Anglais attribuaient cela au fait qu’ils buvaient du Genièvre en quantité non négligeable 😉
Les Anglais, très inspirés, par les hollandais et leur Genièvre ont commencé leurs distillations et par conséquent est né le plus connu des Gin actuel, le « London Dry ».

 

Le Gin est né en Hollande, s’est developpé en Angleterre, mais malgré son appellation « London Dry » ce n’est pas considéré comme un produit anglais.

 

 

En effet, le Gin est actuellement produit partout dans le monde et pour donner quelques exemples, sa production se fait notamment en Colombie, au Japon, en Suède, France, en Belgique… et aux Philippines qui est le premier consommateur de Gin au monde !

 

 

 

Fabrication du Gin.

 

fabrication-gin-comment
Gin

 

 

 

Le Gin est un spiritueux, une triple distillation d’alcool de grains coupé à l’eau distillée.

 

L’alcool est distillé 2 fois et lors de la 3e distillation, on y ajoute des aromates : baies de genévrier, coriandre, écorces d’oranges, de citrons, de l’anis, des racines d’angélique… et beaucoup d’autres ingrédients.

 

Pour des raisons de propriétés, les producteurs gardent secrète leur recette et l’exacte contenance et proportion des aromates utilisés.

 

On peut néanmoins constater que ces arômes se retrouvent sur les bouteilles.

 

Gin-fabrication-comment
Gin Bombay

Il y a 3 sortes de Gin :

 

Le London Dry :  Il est redistillé minimum à 70 pour-cent, dans des alambiques en cuivre en présence de baies de genévrier et d’autres ingrédients naturels.

Attention, ils doivent tous être réellement présents, pas d’arômes, pas d’essences, ni colorants et il ne peut pas être retravaillé après.

 

 

Le Distilled Gin : Aromatisation d’un alcool neutre agricole en présence de baies de genévrier ou d’ autres arômes naturels.

Il peut être retravaillé par après, par macération ou par infusion avec des substances aromatisantes naturelles ou non, les colorants et additifs approuvés sont autorisés .
Le Gin : Un alcool neutre aromatisé aux baies de genévrier même artificiellement et sans aucunes restriction particulières, pas besoin que les ingrédients soient présents ni même naturels.

 

Dans tous ces ‘Gin’, le goût de la baie de genévrier doit être prépondérant !

 

Les aromates sont les ingrédients qui vont faire évoluer les caractéristiques du Gin, cela peut être une herbe, une graine, un fruit, une racine, on va l’aromatiser par vapeur, l’infuser ou le macérer.

 

Le Gin explosa pendant plus d un siècle et surtout aux États-Unis, où il devient très populaire lors de la création des premiers cocktails et même lors de la prohibition, le gin continua à être distillé clandestinement.
Il fut le numéro 1 des white spirits jusqu’a 1970, le moment malheureux ou la vodka explosa et l’on vu le déclin du gin pendant les 40 Années qui suivirent.

 

Heureusement pour nous, le Gin s’est refait une réputation et recommence à être sur les devants de la scène depuis 2010.

 

La vodka commence à perdre de plus en plus de terrain même si elle reste le leader, peut être plus pour très longtemps 😉

 

 

Voilà, j’espère que cet article vous a plu, le plus long écrit jusqu’à présent, faut dire que le Gin est mon alcool préféré!

 

Dites-moi dans les commentaires ce que vous avez pensé de cet article et si vous avez des questions ou des choses à ajouter, faites-vous plaisir !

 

 

Cocktailement votre 😉

 

 

 

 

gin-fabrication-histoire
laurent winderickx